RSS

« Burnout » ? Qu’est-ce … ? Comment y échapper … ?

05 Mar

Image« Burnout » (du verbe « burn out » en anglais) ? Qu’est-ce … ?
Il s’agit d’un syndrome moderne, un syndrome d’épuisement professionnel, physique et psychologique : surchage de travail, perte de motivation, stress, saturation, dépression …

Comment y échapper … ?

burnout cycle1. Apprendre à ne pas attendre d’être stressé. 
Il existe deux formes repérables de « burnout » :
– celui que l’on pourrait nommer de « type frénétique », qui se caractérise par un acharnement professionnel, une lutte chronique, une réelle addiction au travail, qui nie les besoins personnels, tant physiques que psychiques.
– et celui que l’on pourrait nommer de « type dépressif », qui se caractérise, à l’inverse, par une perte totale de motivation, de goût pour le travail, qui se manifeste par le fameux : « je n’y arrive plus », lié au sentiment de dépassement, d’impossibilité d’assumer, de faire face à ses responsabilités.
Dans les deux cas, il s’agit de réagir avant, de prévenir ce stress, qui envoie des messages annonciateurs. Il faut donc s’occuper sérieusement de lui, avant qu’il ne s’occupe de vous : être à l’écoute de son corps et des signaux qu’il envoie en permanence pour dire de mettre le holà, de lever le pied, de prendre du recul, de relativiser, de faire une pause ou de quitter votre emploi …

2. Apprendre à gérer et canaliser son stress.burn_outDifférentes techniques existent afin de canaliser et de maîtriser le stress envahissant : pensez au sport, de manière générale. Le yoga, les exercices de relaxation, de respiration demeurent des incontournables en la matière …
Les sportifs entraînent leur corps, lui enseignent comment s’adapter afin d’être en mesure d’affronter les contraintes physiques et mentales. Il en va de même, ici. Il s’agit, ni plus ni moins, d’assouplir et de fortifier sa résistance à un environnement, parfois, complexe à gérer émotionnellement et physiquement.
Bien évidemment, une autre nécessité doit être rappelée, régulièrement, à l’individu : décompresser, relâcher, faire de vraies pauses, s’accorder un break profond avec l’effort professionnel, couper, éteindre, reposer et se reposer … Pour se recharger et être plus efficace, centré, concentré.
Par ailleurs, gérer son stress, c’est également améliorer la gestion de ses émotions et de sa communication avec les autres. Aucun bien-être n’est réellement possible, en entreprise, sans une interaction positive avec son environnement.

3. Apprendre à s’organiser.
S’organiser n’est pas un détail mais une véritable éducation mentale, une gymnastique de l’esprit, qui -comme le reste- s’apprend et se met en place, lentement. Savoir dégager des priorités, en fonction de ce que l’on est et de ce que l’on peut, sans basculer dans l’excès nuisible, c’est là ce que l’on peut nommer organisation et celle-ci passe, indubitablement, par un rééquilibre profond entre vie professionnelle et vie privée.
Gérer son stress au quotidien, c’est avoir intégré « l’esprit de mesure », c’est savoir foncer mais s’arrêter à temps, apprendre à dire « non » quand cela s’annonce indispensable, savoir prendre le temps de se ressourcer … C’est gérer et administrer au mieux ses ressources et ses compétences, et pas seulement celles que l’on utilise dans un cadre purement technique ….

Lu à ReKrute.com

 
Poster un commentaire

Publié par le mars 5, 2013 dans Emploi et Carrière, Press

 

Étiquettes : , , , ,

Qu'en pensez vous?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :