RSS

Archives de Tag: 2012

High-tech : les tablettes, le smartphone low-cost et la fin de l’internet illimité seront les grandes tendances de 2012

(Paris – Relax news) – La multiplication des tablettes, le remplacement des disques durs traditionnels par de la mémoire flash, la démocratisation de la télévision de rattrapage, le succès de vente des smartphones à moins de cent dollars  et la fin de l’internet illimité font partie des grandes tendances mises en avant par le cabinet Deloitte, dans son étude 2012 des prédictions mondiales du secteur des technologies, médias et télécommunications, publiée le vendredi 3 février.

Deloitte prévoit un succès de vente phénoménal pour les tablettes multimédias, un marché qui n’a encore pas donné de signes de fléchissement depuis son émergence, en 2010. Le cabinet table sur environ cinq millions de tablettes vendues dans le monde, à des personnes qui en possèdent déjà une, en 2012.
« L’augmentation du nombre de ménages possédant plusieurs tablettes a été phénoménale, explique Duncan Stewart, le Directeur de Deloitte Research, le centre de recherches mondial du cabinet. Il a fallu plusieurs décennies avant que plus de 5% des ménages possèdent plus d’un téléphone, d’une voiture, d’une radio ou d’un téléviseur. Dans le cas des ordinateurs personnels et des téléphones cellulaires, il a fallu attendre plus de 10 ans. Pour les tablettes, on attendra moins de trois ans. »
Parmi les autres tendances fortes de cette année, Deloitte attend l’explosion du stockage sur SSD (mémoire flash) au détriment des disques durs traditionnels, le développement du rattrapage de programmes TV sur terminaux mobiles et la montée en puissance de la technologie NFC, qui facilite le paiement sans contact et sécurisé.
Autre point abordé par cette étude : le smartphone à 100$ (l’équivalent de 76€). Il pourrait se vendre à plus d’un demi-milliard d’exemplaires en 2012, essentiellement dans les pays émergents. En Europe ou aux Etats-Unis, ce type de produit pourrait séduire les adolescents.
Plus étonnant : Deloitte annonce ni plus ni moins que la fin de l’internet illimité. La croissance du trafic de données est telle que de nombreux opérateurs pourraient revoir leur condition et limiter l’accès à internet, y compris en ce qui concerne le haut débit fixe.
Les Prédictions TMT 2012 sont basées sur des entrevues et des recherches approfondies, des témoignages de clients et d’anciens membres de Deloitte, d’analystes sectoriels, de chefs d’entreprise et de plus de 6.000 professionnels dans le secteur des technologies, médias et télécommunications.

Source : commentcamarche.net

Sujet relatif :  Tendances 2012 : le cloud computing

Publicités
 
Poster un commentaire

Publié par le février 13, 2012 dans IT News, Press

 

Étiquettes : , , , , , , , , , , , , , , , ,

Insolite : Internet explorer pour le boulot, Chrome pour le repos

Les dernières mesures du StatCounter sont sans appel. Les utilisateurs qui travaillent sur Internet Explorer en semaine basculent en masse sous Chrome le week-end. Un phénomène encore plus marqué en Europe.
Selon les statistiques du StatCounter, le navigateur web Google Chrome est aujourd’hui le numéro deux du secteur, avec 28,07 % de parts de marché, derrière Internet Explorer (37,9 %), mais devant Firefox (24,72 %).
En étudiant ces données de façon plus fine, un phénomène insolite se fait jour. Les parts de marché d’Internet Explorer tombent le week-end, au profit de Chrome. Une fluctuation qui ne touche pas Firefox, Safari ou Opera, mais uniquement nos deux protagonistes. Il apparait donc que ceux qui boostent les parts de marché de Chrome le week-end sont en partie des utilisateurs d’Internet Explorer en semaine. IE pour le boulot, Chrome pour le repos ; le nouveau credo des internautes ?

Un phénomène encore plus marqué en Europe

En Europe, où Firefox reste le butineur le plus utilisé (d’une courte tête devant IE), la bataille entre Internet Explorer et Chrome est encore plus marquée. Le graphisme reproduit ci-dessous est sans appel.    Si nombre d’entreprises continuent à utiliser Internet Explorer, les particuliers semblent donc avoir choisi leur camp… et ce n’est visiblement pas celui de Microsoft. Un nouvel indice qui tend à confirmer que Chrome est plus que jamais le navigateur à suivre de près en 2012. Source : silicon.fr

 
1 commentaire

Publié par le janvier 31, 2012 dans IT News, Press

 

Étiquettes : , , , , , , ,

Tendances 2012 : le cloud computing

2010, le Cloud Computing pointe son nez… 2011, il s’impose dans le discours des acteurs des IT et dans les projets des organisations… 2012 sera – enfin ! – l’année du déploiement des projets… Sous quelles conditions et avec quelles technologies ?

Le cloud est Imagepartout, dans les discours, dans les intentions, dans les analyses et dans les catalogues. Les études se multiplient pour démontrer sa présence devenue incontournable dans les projets. Sauf que jusqu’à présent ces derniers se sont peu montrés. Passée la phase du SaaS (Software as a Service) – un modèle finalement peu original puisque les services partagés, on demand, ou quel que soit le nom qu’on leur donne existent depuis longtemps -, il est temps de rentrer dans le vif du sujet, le cloud privé, le PaaS (Platform as a Service), l’IaaS (Infrastructure as a Service), le stockage cloud, etc. En 2012.

Les applicatifs dans le nuage

Tous les acteurs des IT ont leur projet et y travaillent, en particulier les éditeurs pour lesquels, après la difficile période de digestion du changement radical de modèle économique (de la licence à la location aux ressources réellement consommées), la solution cloud/SaaS s’impose dans tout catalogue qui se respecte. Soit les applicatifs sont déjà portés sur le cloud et n’attendent que les clients, soit les outils et plateformes de développement vont de plus en plus intégrer le cloud et rendre le changement de modèle de consommation accessible.

Le cloud analytique

C’est l’une des plus fortes demandes actuelles en terme d’usage applicatif : l’analyse. Cette demande se place au delà de la BI (Business Intelligence), généralement associée à l’analyse des données structurées issues des outils de gestion de l’entreprise. La multiplication des données non structurées demande aujourd’hui de disposer d’une infrastructure adaptée, évolutive et économique (dans le cloud, voir ci après), et d’outils d’analyse puissants, comme Hadoop sur le Big Data. Des expressions qui couvrent des technologies dont nous reparlerons durant toute l’année 2012 et au delà.

Cloud privé et sécurité

Et si l’on résumait le cloud à l’accès en ligne à des applications et des données administrées et alimentées par une infrastructure contrôlée et sécurisée par et dans l’entreprise ? C’est en raccourci la description du cloud privé, et ce sera certainement la principale orientation retenue par les grandes entreprises en 2012. A contrario, ne rien savoir de l’infrastructure et louer des services en ligne devrait être le lot des PME.

Stockage et sécurité

La donnée est au cœur des problématiques cloud. Qui doit la stocker, où, qui peut la sauvegarder, et comment ? Le stockage dans le cloud fait beaucoup parler de lui, mais à y regarder de plus près, peu d’entreprises se disent réellement prêtes à confier à d’autres leurs données. Question de sécurité. Sauf que dans le même temps le volume des données traitées et/ou conservées par les entreprises ne cesse d’augmenter. Il faudra bien trouver une solution souple et économique… dans le cloud, en location à la ressource consommée, sans Capex.

Sécurité par le cloud

Un usage particulier du cloud émerge dans la vision des entreprises : louer un espace dans le nuage et y répliquer son infrastructure. Sous réserve de disposer de la part de ses prestataires, en particulier de l’hébergeur, d’un SLA (Service Level Agreement) de qualité, le cloud pourrait bien s’imposer comme un élément clé de la stratégie de sauvegarde (backup) et de reprise d’activité (DR, Disaster Recovery).

Le 30 décembre 2011 par Yves Grandmontagne.

Source : silicon.fr

Crédit Photo : Tech-com.over-blog.com

 
3 Commentaires

Publié par le janvier 3, 2012 dans IT News, Press

 

Étiquettes : , , , , , , , , , , ,

Navigateurs web : en 2012, la menace viendra de Google

Google est sans conteste l’acteur qui monte le plus vite sur le marché des navigateurs web : dans le monde desktop, avec Chrome, et dans le secteur de la mobilité, avec le butineur intégré à Android.

Le 30 décembre 2011 par David Feugey

Les applications web tendant de plus en plus à s’imposer, en particulier en entreprise, l’évolution des navigateurs est à suivre de très près. Dans ce secteur, trois offres desktop se partagent l’essentiel du marché : Internet Explorer de Microsoft, Firefox de Mozilla et Chrome de Google.

En Europe, les autorités de la concurrence ayant mis les pieds dans le plat, la situation est très différente : Firefox est ainsi récemment passé devant Internet Explorer ! Cependant, la menace vient encore une fois de Chrome, dont la croissance est très rapide (source StatCounter).

Du changement pour 2012… surtout en Europe

La tendance pour 2012 en Europe est claire : si Chrome continue sur sa lancée, tout porte à croire qu’il deviendra le navigateur web le plus utilisé. Dans le monde, cette place devrait toutefois continuer à revenir à Internet Explorer.

Chez Microsoft, des produits comme IE9 et le futur IE10 devraient en effet permettre de limiter la casse. La firme de Redmond ne sera surement pas en mesure d’inverser la tendance en 2012, mais au-delà, un rebond n’est pas à exclure si l’éditeur poursuit ses efforts. Au niveau mondial, il n’est donc pas certain qu’Internet Explorer cède un jour sa couronne de leader.

Firefox reste pour sa part source de grandes inquiétudes. La version 4.0 du navigateur a été une rupture technologique majeure, qui s’est accompagnée de nombreux problèmes (ralentissements, consommation de ressources en hausse, etc.). Les développeurs ont toutefois réussi à remonter en partie la pente au fil des mois.

Opera, champion de la mobilité ?

Sur les terminaux mobiles, les forces en présence ne sont pas du tout les mêmes. C’est Opera Software, avec ses navigateurs légers et rapides, qui est – et demeure – le champion du marché au niveau mondial (source StatCounter).

Source : silicon.fr

 

 
Poster un commentaire

Publié par le janvier 2, 2012 dans IT News, Press

 

Étiquettes : , , , , , , , ,

Navigateurs web : en 2012, la menace viendra de Google

Image

 
Poster un commentaire

Publié par le janvier 2, 2012 dans Uncategorized

 

Étiquettes : , , , , , , , ,

 
%d blogueurs aiment cette page :