RSS

Archives de Tag: conseils

« Burnout » ? Qu’est-ce … ? Comment y échapper … ?

Image« Burnout » (du verbe « burn out » en anglais) ? Qu’est-ce … ?
Il s’agit d’un syndrome moderne, un syndrome d’épuisement professionnel, physique et psychologique : surchage de travail, perte de motivation, stress, saturation, dépression …

Comment y échapper … ? Read the rest of this entry »

Publicités
 
Poster un commentaire

Publié par le mars 5, 2013 dans Emploi et Carrière, Press

 

Étiquettes : , , , ,

Pourquoi les recruteurs ne rappellent pas ?

5 conseils pour qu’on ne vous oublie pas !

– Avant de quitter le recruteur, demandez-lui bien dans quels délais vous pouvez le rappeler.

– N’hésitez pas à demander son numéro direct ou son adresse mail pour échapper au barrage du secrétariat.

– Dans tous les cas de figure, rédigez un mail concis et enthousiaste dans les trois jours qui suivent votre rencontre, pour remercier le recruteur, résumer qui vous êtes et rappeler votre intérêt pour le poste.

– Si vous apprenez que vous n’avez pas décroché le poste, n’oubliez pas que l’on peut toujours vous rappeler… ultérieurement. Essayez de savoir ce qui vous a manqué pour, éventuellement, rectifier le tir.

– Et quelles que soient les raisons invoquées – si toutefois il y en a – ne soyez pas véhément. Si vous ne pouvez cacher votre déception, rappelez juste combien vous étiez motivé. Et proposez de rester en contact…

via Pourquoi les recruteurs ne rappellent pas ?.

 
Poster un commentaire

Publié par le février 24, 2012 dans Press

 

Étiquettes : , , ,

Démotivé ? Conseils pour retrouver la motivation Démotivé ? Conseils pour retrouver la motivation

ImageQuand on traverse une phase de démotivation. Nous n’avons pas envie d’aller au travail, une fois qu’on y est nous passons notre journée sur internet, à discuter avec les collègues et à boire du café.
C’est difficile à accepter, d’une part le désintéressement face au travail et d’autre part la mauvaise conscience d’être payé sans rien faire.
 
 
 
Quelles peuvent être les causes de cette démotivation ?

1- On s’en fout parce que ce n’est pas important. Si une chose n’est pas importante faut-il qu’on la fasse? Non !

2- L’énergie vient par vagues. On n’est pas un super bosseur 24h sur 24. Parfois on est moins motivé, parfois beaucoup plus.

3- Parfois la motivation vient après la réalisation de la chose. Prenez l’exemple d’un sportif, combien de fois il se sent démotivé pour s’entrainer et pourtant après avoir pris sa douche quelle joie l’envahit.

Alors quelles sont les attitudes conseillées face à cette démotivation qui vont vous permettre de vous remettre dans le bain et de redevenir comme vous étiez auparavant ?


Image– Écouter son intuition.

Posez-vous des questions et écoutez les réponses. Vous trouverez la source de votre démotivation. Une fois identifiée il sera plus facile d’y remédier.


– Identifier ce que l’on veut vraiment.

Si vous n’êtes pas motivé au global, c’est que vous ne faites pas quelque chose qui vous accroche, La vie est trop courte pour faire quelque chose qui ne vous plait pas ! Cherchez autre chose !


– Accepter de ne pas être toujours à 110%.

Il y’a des jours où on n’est pas performant. À vrai dire ce n’est pas grave, si on accepte de ne pas être un super héros tous les jours au bureau


– Exploiter ses flux d’énergie.

A certains moments de la journée vous êtes plus énergique, il faut en profiter pour foncer. A d’autres moments de la journée on a plus envie de se reposer. Il faut respecter ça et faire des choses plus calmes; lire des choses qu’on a pas eu le temps de lire, naviguer un peu sur le web pour chercher des nouvelles idées pour son travail, etc…. Ceci vous permettra de gagner en efficacité en se libérant du sentiment de culpabilité.

Source : careersinmorocco.com.

 
Poster un commentaire

Publié par le février 24, 2012 dans Press

 

Étiquettes : , , , , , , , ,

Mon nouveau poste ne me correspond pas.


la première et dure journée de travail.

Vous venez d’être embauché. Vous avez, enfin, obtenu ce poste de vos rêves … Mais force vous est, aujourd’hui, de constater et de reconnaître que vous vous êtes trompé. Ce nouveau job ne vous convient pas. Vous ne vous y sentez pas bien. Ni pour ce qui est du fond, ni pour ce qui répond à la forme … Que faire ?

Où est/sont le(s) bug(s) profond(s) ?

Face à votre insatisfaction, vous devez vous interroger plus avant. Etes-vous certain d’avoir fait le choix de ce poste en conscience ? Par quoi avez-vous été séduit lors de l’entretien d’embauche ? Qu’est-ce qui ne répond pas à vos attentes : la mission, l’ambiance de travail, la politique de la maison, ses codes, les relations avec vos tout nouveaux collègues et la hiérarchie … ?

Il est indispensable de bien cerner l’endroit précis du mécontentement afin de pouvoir l’annuler ou de ne pas répéter l’erreur lors de votre prochain recrutement.

Accordez-vous du temps

Au milieu de votre désarroi, bien compréhensible, il est tout de même conseillé de vous arrêter quelques jours, voire quelques semaines, de prendre une pause salvatrice afin de vous sonder un petit plus profondément. Etes-vous bien certain de ne pas être simplement bousculé, déstabilisé par la nouveauté qui vous est demandée, tant dans les compétences que dans les relations humaines ou la culture d’entreprise ? Songez que, pour tout et partout, une période d’adaptation, de mise au point, de réglages divers est nécessaire. Prendre un peu de temps avant de vous décider de manière définitive pourra peut-être changer la donne de manière heureuse. En cas d’hésitation, pourquoi ne pas renouveler votre période d’essai tout en étant conscient que cela sera interprété comme un recul, un désengagement…

Solutionner par des réponses claires

Dès lors que vous aurez localisé l’endroit où le bât blesse, demandez à avoir un entretien avec votre supérieur hiérarchique ou avec la personne en charge des ressources humaines. Il s’agira d’être le plus transparent et le plus précis possible en exposant le malaise existant. Osez dire, osez questionner, entrez dans un véritable dialogue, dénué de craintes. Songez, toutefois, à n’être ni accusateur, ni amer. Vous n’êtes pas là pour faire des reproches mais pour comprendre et, éventuellement, résoudre l’insatisfaction. Vous n’avez rien à perdre à être parfaitement honnête et pourquoi pas à demander qu’un plan d’intégration soit mis en place de manière claire.

Osez repartir vers de nouveaux horizons

Vous en êtes certain, désormais : vous voulez partir. Parfait. Réactivez vos contacts, réseaux et recherches, repensez votre CV, fouillez de nouveau les annonces, soyez actif mais continuez à faire votre travail correctement dans l’intérêt de tous. Aucune expérience n’est hasard, aucun travail n’est inutile.

L’Equipe de ReKrute.com

Mis en ligne le 19 décembre 2011.

 
Poster un commentaire

Publié par le décembre 29, 2011 dans Emploi et Carrière, Press

 

Étiquettes : , , , , , , , ,

 
%d blogueurs aiment cette page :