RSS

Archives de Tag: propriété

L’accusation contre Megaupload en 15 chiffres

La justice américaine a fermé le site de téléchargement Megaupload et arrêté sept de ses dirigeants. Ces derniers sont « responsables d’un piratage considérable sur internet de nombreux types de contenus protégés par les droits d’auteur à travers Megaupload.com et d’autres sites ».
De son côté, la société Megaupload a été inculpée par une chambre d’accusation de Virginie (Etats-Unis) de violations de droits d’auteur mais aussi d’association de malfaiteurs en vue de commettre racket et blanchiment d’argent.
Les autorités américaines ont ainsi publié un acte d’accusation accablant et riche en chiffres. Sélection.

1 an. L’opération aura mis un an à être montée dans une collaboration entre Etats-Unis et Nouvelle-Zélande.

4 agents du FBI et 76 policiers de Nouvelle-Zélande ont arrêté le fondateur et responsable de Megaupload, Kim Dotcom, et six autres dirigeants.

15 millions de Français se rendaient chaque mois sur Megaupload, pour plus de 100 millions d’internautes à l’international, selon les chiffres du directeur technique Emmanuel Gadaix.

D’après le FBI, Megaupload était le 13e site le plus fréquenté au monde.

20 voitures de luxe, dont une Maserati, une Rolls-Royce coupé, une Lamborghini, et de nombreuses Mercedes-Benz, ont été saisies par les autorités.

25 péta-octets de données étaient hébergées par Megaupload sur plus de 1.000 serveurs de Carpathia Hosting.

30 employés, répartis dans 9 pays, travaillaient pour Megaupload, selon l’acte d’accusation. Toutefois, Emmanuel Gadaix parle de 150 salariés.

42 millions de dollars de profit ont été perçus par Kim Dotcom, qui possède l’essentiel des parts de l’empire Megaupload.

60 ans de prison sont encourus au maximum par les sept dirigeants arrêtés, dont 20 ans pour blanchiment d’argent, 20 ans pour racket et 15 ans pour les trois chefs de contrefaçon. En attendant une éventuelle extradition vers les Etats-Unis, la demande de remise en liberté de Kim Dotcom a été rejetée.

64 comptes bancaires ont été utilisés pour l’enquête américaine, ainsi que l’ensemble des e-mails des dirigeants de Megaupload.

65 millions de dollars ont été dépensés en bande passante et en hébergement depuis 2005.

100 dollars. Un internaute a touché cette somme et a été félicité pour avoir posté sur Megaupload « une dizaine de DVD rips de films populaires, quelques films pornographiques et des générateurs de clés pour des logiciels piratés », selon un e-mail révélé par le FBI. Megaupload incitait les internautes à « uploader » contre des rétributions financières. Au total, entre mars 2007 et juillet 2010, Megaupload a reversé 9 millions de dollars à des internautes qui postaient des contenus populaires (films, séries, musiques, etc.) protégés par le droit d’auteur.

110 millions de dollars, transitant sur un compte PayPal, auraient servi à payer les différents fournisseurs entre 2006 et 2011.

175 millions de dollars de recettes ont été encaissés depuis les débuts de Megaupload, en septembre 2005. Sur cette somme, 150 millions viennent des abonnements « premium » et 25 millions des recettes publicitaires.

180 millions d’internautes s’étaient inscrits sur le site.

500 millions de dollars est le manque a gagné pour les ayants droits causé par Megaupload, selon les autorités américaines.

Source : commentcamarche.net

Sujet relatif : Megaupload : la réaction des hackers a été immédiate…

 
2 Commentaires

Publié par le janvier 26, 2012 dans IT News, Press

 

Étiquettes : , , , , , , , , , , ,

IBM reste le moteur de la propriété intellectuelle avec 6180 brevets déposés en 2011 aux États-Unis

 

Le groupe informatique IBM a déposé pour la dix-neuvième année consécutive le plus grand nombre de brevets outre-Atlantique, 6180 au total en 2011, d’après la société américaine IFI CLAIMS Patent Services.

Sans surprise, IBM, multinationale centenaire, a déposé le plus grand nombre de brevets aux États-Unis sur une année, 6180 en 2011 contre 3651 en 2006, selon la société d’études IFI CLAIMS Patent Services (Fairview Research).

IBM distance Microsoft et HP

Big Blue  devance ainsi les poids lourds asiatiques de l’industrie électronique, dont le Sud-Coréen Samsung (4894 brevets) et le Japonais Canon (2821). Suivent au classement : Panasonic (2559), Toshiba (2483), Microsoft (2311), Sony (2286), Seiko Epson (1533), Hon Hai (1514) et Hitachi (1465).

À l’exception de Microsoft, les poids lourds américains des solutions et services informatiques professionnels ne font pas partie des dix entreprises ayant déposé le plus de brevets outre-Atlantique en 2011. Ainsi Hewlett-Packard, un des plus sérieux concurrents d’IBM, se positionne « uniquement » à la quatorzième place, avec 1308 brevets déposés.

Des millions de dollars générés

IBM estime à 8000 le nombre de ses collaborateurs installés aux États-Unis et à l’international, ayant contribué à ces dépôts de brevets dans des domaines tels que le commerce, la banque, la santé et les transports. Le groupe a également élargi le champ des technologies informatiques qu’il protège par un brevet.

Parmi ces solutions brevetées figurent : une méthode d’octroi de privilèges utilisateur adaptée au commerce électronique ; des systèmes dédiés à l’interprétation automatisée des procédures analytiques dans le domaine du langage ; une méthode pour développer un système informatisé de simulation du cerveau ; une solution dédiée à la conception d’analyses en continu de sources de données volumineuses et hétérogènes.

Rappelons, enfin, que les droits de propriété intellectuelle acquis grâce aux dépôts réalisés auprès de l’autorité américaine en charge des brevets (USPTO ou U.S. Patent and Trademark Office) permettent à IBM (qui déclare investir 6 milliards de dollars par an dans la R&D) de générer des millions de dollars de revenus chaque année.

Le 12 janvier 2012 par Ariane Beky.

Source : silicon.fr

 
Poster un commentaire

Publié par le janvier 17, 2012 dans IT News, Press

 

Étiquettes : , , , , , , , , , , , , , ,

 
%d blogueurs aiment cette page :